Interview #5 : David Lamarche, coach de performance 💥

Interview #5 : David Lamarche, coach de performance 💥

Suite à notre article de blog publié en février dernier, nous vous avions promis d’illustrer une partie du modèle de l’Hyper freelance (à savoir le coaching 😉) via différents portraits de coachs. Quelle que soit leur spécificité, ils ont tous une belle histoire à raconter (et ce serait dommage de ne pas les mentionner).

C’est pourquoi chaque semaine, la team Bootkamps va prendre le soin et le temps de vous partager quelques chapitres de leur vie. Préparez-vous, on vous promet un concentré d’inspiration et de motivation ! Alors ouvrez grand vos yeux, la séance commence dès maintenant 👇

De Petit Bateau à Etam, de Directeur régional à Directeur International des ventes, David Lamarche a exercé avec brio son métier-pluriel pendant plus de 25 ans. Au-delà de son parcours business classique de cadre dirigeant (je ne fais que citer ses mots 😉), sa passion pour le leadership n’a cessé de s’intensifier, au même titre que les opportunités professionnelles. Si David a accepté la kyrielle de missions avec délectation, il a néanmoins toujours veillé à prendre le temps de travailler sur soi, afin de devenir un meilleur manager.

Après ce long chemin parcouru dans le secteur du retail, David a laissé sa fibre entrepreneuriale prendre les devants en créant une entreprise autour du recrutement. Sa soif d’apprendre l’a d’ailleurs conduit à nouveau vers les bancs de l’école pour débuter un Master 2 en Coaching et Développement Personnel en Entreprise à Assas.

Désormais au volant de sa liberté, David voyage le long de ses passions : la musique, le développement humain et l’entrepreneuriat. C’est ainsi qu’il ajoute une corde à son arc en devenant co-fondateur de La Playlist, dont le métier est de faire du marketing sensoriel (traduction : la musique des magasins 🎶).

Ensemble, nous évoquons sa dernière destination : le coaching de performance. Bien loin d’être un guru, David se considère comme un sparring partner. Sur le ring thérapeutique, il écoute, accompagne et guide ses clients qui ont besoin de ses compétences pour ainsi développer les leurs dans un domaine bien précis. Il va ainsi les aider à travailler leurs points de force tout en soulignant leurs points de faiblesse.

Découvrez ci-dessous quelques mots de cette interview-vidéo, mêlant sagesse, honnêteté et enseignements, reflétant parfaitement la richesse en cascade de nos échanges 👇

« Le coaching, c’est comme une danse. Au cours de la séance, on part sur tout un ailleurs puisque la coaching c’est de la libre-association. »

« En tant que coach, tu es à la fois dans un dialogue et en même temps tu observes le process qui est en train de se dérouler. Tu n’es pas là pour diriger le client, surtout pas. Tu es là pour lui ouvrir des espaces et éclairer des zones mais c’est lui qui y va. Donc tu ne fais que le suivre et l’accompagner. »

« Le sport a été pour moi une très belle école de la vie. J’y ai appris beaucoup de choses. Et il y a un sport particulièrement qui m’a toujours plu bien que je ne le pratique pas ; la boxe. J’ai toujours lu beaucoup de récits sur la boxe et assisté à beaucoup de matchs. Les grands boxeurs m’impressionnent. (...) Le champion boxeur a toujours un sparring partner. Il y a une confiance démente entre eux deux. C’est le seul qui peut donner des coups et l’aider à travailler ses points de forces mais aussi signifier ses points de faiblesse. C’est un peu la méthode que j’essaie d’utiliser. (...) Le ring, c’est le cadre thérapeutique du coaching, c’est la confidentialité, la sécurité. Le boxeur, c’est mon client, c’est lui le champion. Moi je reste en retrait, je suis le sparring partner. Je vais à la fois valoriser ses points de force pour qu’il en prenne bien conscience. Mais je vais aussi m’autoriser à mettre des petits coups, à le secouer de temps en temps pour qu’il prenne également conscience de ses points de faiblesse et qu’il puisse ainsi les améliorer. »

Clin d’oeil à un de ses ouvrages favoris : ‘Le combat thérapeutique’ de Gérard Salem.

« Le coach doit absolument être supervisé. Ce métier est génial mais tu reçois beaucoup de choses de la part des gens, donc c’est important de se préserver. Il faut faire très attention à cette toute-puissance. En tant que coach, tu viens apporter des choses au client, mais tu dois aussi savoir garder de la distance et te protéger. »

« Le coaching, c’est est une frontière ténue entre la thérapie et le conseil. »

« Le travail sur soi, il n'y a pas forcément de nirvana. Ce n'est pas un état de béatitude constant. Mais le travail sur soi, c'est justement apprendre à regarder les choses avec un prisme différent. »

Vous êtes sur le blog de Bootkamps 👋


Avec Bootkamps, vous pouvez facilement créer, vendre et animer des formations en ligne de type "bootcamp", c'est à dire des programmes éducatifs composés de sessions en petit groupe favorisant l'émulation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Newsletter

Pas de spam, juste une notification quand un nouvel article est posté 😇